site de rencontre
Des missions en perspectives PDF Imprimer

Du 10 au 29 octobre 2012, deux missions sont prévues à l’intérieur du pays.

  1. La troisième session de formation au titre du projet de prévention et de prise en charge de la santé mentale, du 10 au 29 octobre. A ce titre, deux experts de CLMC, ONG italienne partenaire de FMG animeront la mission. Il s’agira de former une trentaine d’agents en charge de la santé mentale dans 12 services de santé de première ligne. Parmi les deux experts, une psychologue mettra ses compétences à profit afin de fournir aux prestataires concernés, des outils les permettant d’améliorer leurs capacités de travail. La formation se déroulera à Conakry, Kindia et N’zérékoré et sera soutenue par des stages pratiques avec des consultations conjointes des patients.
  2. La mission de Koundara dans le cadre du projet FEVE prévue du 13 au 22 octobre 2012. Trois principales activités seront déroulées, dont une campagne de prévention et de prise en charge des IST à Sambailo, une session de formation des prestataires du centre de santé de Sareboido sur la prise en charge des infections opportunistes et la restitution de l’atelier de validation des outils et stratégies de référence à la commune urbaine de Koundara .
 
Demarrage imminent de deux projets. PDF Imprimer

Premier projet : En partenariat avec MEDECINS d’AFRIQUE- Luxembourg et IFBV- Luxembourg, Fraternité Médicale Guinée est en phase de démarrer le Projet de « Promotion d’une dynamique communautaire en santé autour des centres de santé associatif de Fraternité Médicale Guinée ». Le centre de santé de Moriady situé dans la préfecture de Kindia sera le premier site d’intervention du projet. Le projet consiste à identifier et à former des relais communautaires venant de 6 villages situés à proximité du centre de santé, à réaliser les activités d’animation, à distribuer les moustiquaires imprégnées d’insecicdes, à veiller à leur utilisation rationnelle et enfin, à promouvoir la culture d’artemisia annua.

Deuxième projet : Avec le financement du PNUD, Fraternité Médicale Guinée démarre dans les prochains jours un projet de prévention et de prise en charge médicale des professionnelles du sexe dans les agglomérations de Dubréka. Ce projet permettra de former une cinquantaine de PS sur les connaissances des IST/VIH/Sida et d’appuyer leur prise en charge médicale dans les services adaptés.

 
Appel à manifestation d’intérêt PDF Imprimer

 Contexte

Dans le plan d’action opérationnel du projet FEVE, sont prévues deux volets importants dont une cartographie et volet recherche d’ici fin décembre 2012.

C’est pour permettre de réaliser ces actions que FMG lance le présent appel à manifestation d’intérêt autour de deux offres.

 Intitulés des offres

 Offre 1

Réalisation d’une cartographie de l’offre, des risques et de la vulnérabilité des IST/VIH/Sida dans le district sanitaire de Boké.

 Motivation

Fraternité Médicale Guinée constitue l’operateur du projet Frontières et vulnérabilité au VIH/sida (FEVE) en république de Guinée.

Frontières et vulnérabilité au VIH/sida (FEVE) est un projet sous régional développé dans huit (8) pays de l’Afrique de l’Ouest (Guinée, Guinée Bissau, Sénégal, Cap Vert, Mali, Niger, Gambie et Burkina Faso). Les espaces transfrontaliers et les zones de grande vulnérabilité constituent les cibles du projet. Parmi les préfectures couvertes, nous pouvons citer Conakry, Fria, Dubréka, Boké et Koundara.

 Dans la préfecture de Boké, les communes de Kamsar et de Dabis sont les sites d’intervention du projet. Les actions menées sont entre autres la prévention et la prise en charge des IST/VIH/Sida autour des centres de santé de Kassopo à Kamsar et de Dabis dans la commune rurale de Dabis.

 La préfecture de Boké est à la fois une zone frontalière avec la Guinée Bissau et une zone de vulnérabilité au VIH/sida au dépend des compagnies minières, les multiples débarcadères et port de pêche, le port industriel de Kamsar, les bars de commerces de sexe et les marchés hebdomadaires. La préfecture abrite également une des plus grandes compagnies de bauxite au monde et partage des frontières terrestre avec la Guinée Bissau (Dabiss, Kamsar, Sansalé) et maritimes avec la sierra Leone, la Guinée Bissau, le Sénégal et le Liberia à partir des nombreuses îles (kachek, Kanoff, kanfarandè, binari, botini , …) et port de pêches.

Dans le souci d’un meilleur ciblage, FMG envisage au travers du projet FEVE, mener la cartographie de l’offre de soins, des risques et vulnérabilité aux IST/VIH/sida dans la préfecture de Boké. Le résultat de ce travail servirait d’outil pour interpeller les acteurs, les institutions de lutte et les autorités sur le risque au VIH/sida dans la localité, il sera également un support de plaidoyer auprès des institutions de lutte contre le VIH/sida pour une meilleure prise en compte des zones frontalières et  vulnérables.

 Objectif général

-        Réaliser la cartographie de l’offre de soins, des risques et vulnérabilité aux IST/VIH/sida dans la préfecture de Boké.

 Objectifs spécifiques

-        Identifier l’ensemble des structures d’offre de soins (publiques, privées, associatives et confessionnelles) et apprécier leur fonctionnalité  tant du point de vue des PMA que des ressources humaines;

-        Analyser les niveaux de risques et de vulnérabilité des populations de chaque localité étudiée;

-        Déterminer les variables explicatives de la vulnérabilité dans la préfecture;

-        Cerner les questions de  mobilité des biens et des personnes et faire le lien avec la vulnérabilité au VIH/sida ;

-        Apprécier l’exposition de la population aux interventions liées aux IST/ VIH/sida ;

 Période d’exécution

Maximum un mois (récolte des données, saisie, dépouillement et élaboration du rapport). FMG dispose dans la préfecture de Boké des ressources humaines de terrain qui seront mis à profit pour la récolte des informations.

 Résultats attendus 

Un rapport qui  prend en compte les objectifs de l’étude est validé. Ce rapport doit comporter une carte qui fait ressortir l’ensemble des structures de soins (centres de santé, cliniques et si possibles tradipraticiens), les sites où les activités à risque sont menées (marchés hebdomadaires et/ou frontaliers; débarcadères pêche et/ou transport maritime ; bars/Hôtels; points de stationnement des routiers ; regroupement d’hommes en uniformes dont les camps militaires, exploitation minière…)

 Cadre de l’étude

La préfecture de Boké et plus particulièrement les CRD de Kamsar et Dabiss.              

 Conditions

-        Preuves (attestation et/ou rapport) d’avoir réalisé une cartographie ou études similaires

 Compétences requises

-        En géographie de la santé

-        En santé publique

-        En sociologie

 Offre 2

Etude sur la situation du commerce du sexe en période de crise dans la commune urbaine de Fria

 Motivations

La préfecture de Fria couvre une superficie de 1 811 Km²  avec une population totale en janvier 2009 de 115526 habitants avec une densité moyenne de 64 habitants au km². Elle est située à environ 160 km au Nord de Conakry.  La population de Fria est concentrée dans la commune urbaine soit 60% de la population.

Du point de vue administratif, la préfecture de Fria  comprend trois (3) sous préfectures  (Baguinet, Banguigny et Tormelin).

L’activité industrielle dominante de la préfecture est constituée par la transformation de la Bauxite. La préfecture de Fria abrite la première unité industrielle de transformation de bauxite en alumine en Afrique. L’usine est conçue pour une production de 700 000 t/an d’alumine et a été inaugurée en 1960. La préfecture compte sur le plan sanitaire 2 hôpitaux, 6 centres de santé, 14 postes de santé fonctionnels, une pharmacie privée et 12 ONG évoluant dans le domaine de la santé principalement dans la lutte contre les IST/VIH/SIDA.

Les infrastructures sont de type moderne avec une dizaine de cité et un niveau de vie supérieur à celui de la population guinéenne. Les salaires des travailleurs de l’usine varient entre un million et dix millions de francs guinéens et donc largement supérieur au revenu moyen des travailleurs de la fonction et du secteur informel. Ce contexte fait que  la quasi-totalité de la population de Fria et la totalité des actions de la cité et même de l’ensemble de la préfecture dépendent de l’usine. L’eau et l’électricité sont constamment disponibles. Des hôtels fleurissent amenant plusieurs institutions de Conakry à y délocaliser  les séminaires, les conférences et parfois des grosses rencontres culturelles. L’informel est très développé avec des centaines d’ateliers de coutures, de soudures, de menuiseries et d’apprentissages divers. Les écoles privées et publiques cohabitent dans une grande harmonie. Les nombreux bars dancings sont très fréquentés. Cette situation est très favorable à des comportements à risque faisant de Fria une zone très convoitée par les professionnelles du sexe. Dans les années 2000 un service adapté à la prise en charge de ces PS fut installé au sein d’un centre de santé public, plusieurs projets communautaires en leur faveur sont développés (causeries éducatives, distribution des préservatifs, formations de pairs éducateurs  et des PS, activités génératrices de revenu….). Depuis 2008 FMG au travers de ces actions de prévention et de prise en charge des IST/VIH y développe le projet frontières et vulnérabilité au VIH/Sida qui prend en compte les professionnelles du sexe et les PVVIH par une pléiade d’intervention. Les résultats enregistrés durant ces 4 dernières années sont importants, plusieurs centaines de filles sont fidélisés au centre de santé de Sabèndè pour leur prise en charge médicale, des milliers de personnes sont dépistées au VIH au centre de santé et au cours des campagnes de masse, une association des PVVIH est très actives dans la recherche des perdus de vue, la lutte contre la discrimination et le respect des droits humains, un réseau des associations de lutte contre le Sida est accompagné et cordonne les activités préventives dans la cité, les autorités du district sanitaire disposent des donnés sanitaires dans le volet préventif et curatif.

Au début de l’année 2012, les travailleurs de la société sont entrés en grève afin que leurs conditions de vie et de travail soient améliorées. Cette grève a mis au grand jour les grosses difficultés que les partenaires en charge de la gestion de la société rencontraient depuis plusieurs années amenant à un arrêt de production de l’usine et par ricochet l’arrêt de payement des salaires du personnel au mois de mars 2012. Ainsi, les 4000 travailleurs (salariés et autres contractuels) qui dépendent  de l’usine sont depuis 6 mois sans aucun revenu. Même si la solidarité du gouvernement, des personnes de bonne volonté  s’est développée, force est de reconnaitre que la précarité devient de plus en plus visible amenant certains travailleurs à revendre leurs biens pour faire vivre la famille. L’électricité et l’eu se font de plus en plus rares, les hôtels sont très peu fréquentés et les bars dancings qui fonctionnaient tous les jours de la semaine ne sont ouverts que les samedis. Il n’est pas exclu que les comportements aussi changent dans ce contexte. Des nouvelles PS sont elles venues ? Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? Y a-t-il une nouvelle donne ? Quelles sont les attitudes pratiques et comportements que les anciennes PS ont-elles adoptés pour s’accommoder au nouveau contexte ? Qui sont désormais leurs clients, les tarifs des passent ont-ils changé ? Est-ce que les services de santé en charge de la prise en charge des PS ont constaté un impact de la situation sur la fréquentation, sur les types de pathologies, sur les moyens de prévention ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que le projet FEVE souhaite réaliser une étude opérationnelle dont les résultats l’aideront à adapter sa stratégie d’intervention dans la cité avec la donne actuelle.

 Objectif

-        Décrire la situation du commerce du sexe dans la cité de Fria au cours de la période de crise qui frappe les travailleurs de la société depuis l’enclenchement de la grève

 Objectifs spécifiques

-        Montrer les caractéristiques des PS (nouvelles PS ? Provenance, Profil) depuis le début de la crise

-        Apprécier les attitudes pratiques et comportements des anciennes PS et leurs stratégies d’accommodation au contexte  de crise

-        Identifier s’il existe les nouveaux clients des PS depuis la période de crise

-        Définir les tarifs actuels des passés pratiqués

-        Décrire les changements (fréquentation, caractéristiques des pathologies rencontrées…)

-        Constatés au centre de santé de Sabèndè

 Cadre de l’étude

La commune urbaine de Fria               

 Les conditions ci-après s’appliquent aux deux offres

 Compétences requises

-        En géographie de la santé avec des preuves (attestation et/ou rapport) d’avoir réalisé une cartographie ou études similaires (obligatoire pour la première offre)

-        En santé publique

-        En sociologie

 Modalités

Les offres techniques et  financières doivent être déposées à FMG sis au Quartier Hafia minière  tél : 64 50 49 14/ 62 04 52 57  (copie électronique sur les emails ci-dessous): Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Dates 25 septembre 2012

 
Un projet en phase de conception PDF Imprimer

Depuis une semaine FMG travaille auprès de ses partenaires de terrain en moyenne Guinée pour la conception d’un projet sur la transparence des ressources publiques.

FMG, ONAM, REMUFOUD et ESSENTIEL travaillent d’arrache pieds pour que la transparence des fonds alloués aux services de santé de base soient judicieusement utilisés en faveur de leurs bénéficiaires. Pour cela, le consortium se propose de répondre à l’appel à projet lancé par le PROJEG (PROJET DE RENFORCEMENT DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET DE LA JEUNESSE GUINEENNE)

Mr Bah Thierno Hady, Président de l’ONAM, Dr Nabé Mamady, Représentant de FMG en moyenne Guinée et un Représentant de REMUFOUD sont sur le terrain et décrivent le contexte, discutent avec les bénéficiaires et les autres acteurs afin que la stratégie participative de conception de ce projet soit de mise.

La Direction de FMG à Conakry et celle d’ESSENTIEL à Nantes assurent le coaching et l’accompagnement. Le projet doit être instruit au début du mois d’août auprès de l’antenne de PROJEG en moyenne Guinée. 

Un consortium au service des communautés.

 
Journée très chargée PDF Imprimer

Demain jeudi 26 juillet 2012, de 9h 30 à 16h, le Principal Bénéficiaire (PR) du 10eme Round du Fonds Mondial pour le VIH/Sida sera dans les locaux de FMG pour une évaluation. A rappeler que FMG est sous bénéficiaire au compte de ce PR qu’est la GIZ. Plusieurs documents seront analysés, des entretiens organisés avec les responsables de l’association et des locaux visités. Toute cette démarche pour apprécier la capacité de FMG à mener à bien les volets qui lui sont confiés au compte de la société civile.

Bienvenue à l’équipe de la GIZ

 

 
« DébutPrécédent41424344SuivantFin »

Page 42 sur 44

Annonces Google

Valid XHTML and CSS.