le contexte du premier semestre 2015 vu par FMG PDF Imprimer

Conakry, 1er août 2015

L’actualité du premier semestre 2015 est marquée par la persistance de l’épidémie à virus Ebola, la décente aux « enfers » de l’économie guinéenne, les travaux d’élaboration du plan national de développement sanitaire et le document de relance du système de santé, la reprise des manifestations politiques, l’amélioration de la desserte en électricité de la ville de Conakry, la poursuite de l’élaboration de la note conceptuelle et la mise en œuvre du 10eme Round du fonds mondial VIH, et la reprise des cliniques mobiles par FEVE Guinée.

Concernant la maladie à Virus Ebola,  l’épicentre de l’épidémie s’est déplacé de la Guinée forestière à la Basse Guinée. On note une réduction importante du nombre de cas d’Ebola passant de 496 cas pour 297 décès au mois de décembre2014  à 153 cas sur 118 décès au mois de janvier 2015 et de 54 cas sur 30 décès au mois 30 juin 2015. Parmi les efforts consentis, il faut noter le démarrage de plusieurs essais thérapeutiques et vaccinaux, le changement de stratégies dans le suivi des contacts, le confinement des familles et la multiplication des intervenants nationaux. A propos des essais, le sérum des patients guéris, l’interféron et les antirétroviraux sont les principales thérapeutiques mises en œuvre. Si durant la période, les résultats encourageants ont été obtenus, il faut également noter l’exacerbation des violences en direction des acteurs. A Kamsar et Tanènè, site d’intervention du projet FEVE, les violences ont été des plus féroces : infrastructures publiques saccagées, acteurs molestés et logistiques (véhicules) brulées.

A la date du 29 juin 2015, la situation globale des cas confirmés, probables et suspects, en Guinée, se présentait comme suit :

 

 

Durant la période, FMG a été sollicitée par plusieurs acteurs de lutte contre Ebola pour un appui sur le volet formation, soutien psychosocial et santé mentale, mais aussi la protection et les mesures d’hygiène standard. Il s’agit de :

  • Ordre de Malte France pour assurer la formation des acteurs et bénéficiaires de ses interventions dans 10 préfectures de la Moyenne Guinée sur la connaissance de la maladie à virus Ebola, sa prévention et les mesures de protection, les premiers secours psychologiques et les mesures d’hygiène standard
  • OMS pour la formation des guérisseurs traditionnels sur les Premiers secours psychologiques et la relace du programme national santé mentale du ministère de la santé
  • UNICEF pour le renforcement des capacités et l’accompagnement technique de 5 ONG partenaires qu’elle finance pour la mise en œuvre des activités de prise en charge psychosociale en faveur des enfants et familles affectées par Ebola, en Guinée

Par ailleurs, FMG a pris une part active dans les travaux de la commission santé mentale et soutien psychologique du comité national de lutte contre Ebola. L’ONG a bénéficié également du soutien de l’ONUSIDA et de la GIZ pour accompagner les associations des PVVIH afin qu’elles soient en mesure de véhiculer des bons messages sur Ebola mais également qu’elles puissent favoriser une continuité de soins  en direction de leur membre qui ont peur de fréquenter les structures de soins du fait de l’épidémie

L’économie guinéenne continue a rencontré des difficultés majeures. Le taux de croissance a été revu à la baisse par la Banque mondiale et le FMI pour l’année 2015 avec des taux de 0,5% au lieu de 4% préalablement envisagé.

Au niveau du système de santé guinéen, le programme national de développement sanitaire continue son cours d’élaboration et il sera renforcé par un plan triennal de relance du système de santé guinéen (2015-2017) afin de faire face à l’après Ebola. Une importante réunion s’est tenue à New York dans une perspective de plaidoyer en faveur des 3 pays (Guinée, Sierra Leone et Liberia) sévèrement frappés par l’épidémie.

Le trimestre fut également marqué par la reprise des manifestations politiques suite à la fixation des dates des élections présidentielles pour le 11 d’octobre 2016 et le renvoi de celles communales et communautaires en 2016. Les partis de l’opposition se sont farouchement opposés à cette annonce, reprenant de coup les manifestations de rue qui ont couté la vie à 6 de nos compatriotes. Un cadre de dialogue fut institué mais les acteurs tardent à avoir un consensus.

A la fin du trimestre, plus précisément au mois de juin 2015, la desserte en électricité s’est beaucoup améliorée à Conakry après le lancement du barrage de Kaleta en construction depuis 2010. Les premières tribunes sont lancées et fournissent actuellement de l’électricité 24h/24 dans la quasi-totalité des quartiers de Conakry

Dans le domaine du VIH, l’élaboration de la note conceptuelle continue son cours. Au compte du Round 10, l’événement majeur fut la démission de la GIZ comme sous bénéficiaire de la société civile. Suite à cette démission, un appel d’offre pour le recrutement du nouveau sous récipiendaire société civile,  fut lancé et PSI a bénéficié de la confiance du Comité de Coordination Multisectorielle (CCM) pour en assurer le relais. Toute fois, durant la période de janvier-septembre 2015, le CNLS reprend le flambeau de la GIZ pour clôturer le 10eme Round. Malheureusement, les activités planifiées dans le programme sont en majeure partie aux arrêts depuis le début de l’année

Concernant la note conceptuelle, FMG a été sollicitée par le CNLS afin qu’elle puisse favoriser l’implication de son partenaire (Enda santé) dans l’élaboration des stratégies d’intervention auprès des populations clés. Ainsi, Enda santé a mobilisée une équipe de 3 personnes, qui continue à ce jour à appuyer le CNLS pour la finalisation des stratégies de mise en œuvre de la note conceptuelle autour des populations clés.

Concernant le projet FEVE Guinée, l’équipe de coordination locale a repris plusieurs activités, jusque là interrompues à cause de l’épidémie d’Ebola, notamment les cliniques mobiles. Malheureusement, à cause des réticences des populations autour de la maladie à virus Ebola, l’équipe n’a pu reprendre les campagnes de prévention et de traitement de masses, l’une des activités principales du projet FEVE en Guinée.

 

 

Annonces Google

Valid XHTML and CSS.