Un séjour, du tourisme de découverte, au travail de consolidation PDF Imprimer

Bruxelles, 20 juillet 2018.

Le Directeur de FMG vient d’achever un tour de France (toutefois pas celui au vélo) pour rencontrer et travailler avec les partenaires. Tour par Skype, tour en bus, tour en voiture, parfois à pieds mais aussi en train.

1. Avec ESSENTIEL, un projet « CAPS Santé : Coordination des Acteurs de la Protection Sociale – Santé en Guinée et au Bénin » qui associe FMG, ESSENTIEL, et PPSOGUI est en perspective. Une note conceptuelle est élaborée et est soumise à l’AFD sur sa ligne de financement dénommée «Convention Programme ».

2. Avec Santé Sud : Nous avons eus 2 longues journées (16&17 juillet) de travail.

Durant la première journée, nous avons travaillé sur 2 projets « Renforcement de la protection et du respect des droits des enfants vulnérables en Guinée/Conakry » qui a été refusé par l’UE. Une note conceptuelle moins ambitieuse de ce projet est déjà soumise à l’AFD.

Puis, nous avons travaillé avec l’ONG Data Santé, partenaire de Santé sud sur l’informatisation des soins au niveau de la première ligne. Cette rencontre faisait suite à un objectif que FMG a dans son projet FMG-Memisa de digitalisation.

Et enfin de journée, nous avons travaillé sur le projet Santé mentale de santé sud au Mali. Projet dans lequel FMG a accepté d’y contribuer en apportant un témoignage sur ses 18 ans d’expériences de soins aux malades mentaux en milieu ouvert au travers des professionnels polyvalents.

Cette première  journée a été clôturée par 2 événements : Hommage rendu au Pr Ogobara Doumbo à la faculté de médecine de Marseille où FMG a fait un témoignage, et une rencontre de souvenir avec les anciens de santé sud, notamment Dominique Desplaat et Guy Farnarier qui connaissent bien la Guinée

Durant la seconde journée, nous avons fait des excursions dans les structures de prise en charge des addictions et visité des médecins généralistes gérant des microstructures (médecin généraliste, psychologue et assistant social) de prise en charge des addictions.

Dans la deuxième partie de la journée, nous avons travaillé d’affilé sur les nombreux axes proposés dans le programme « Médicalisation des zones rurales à travers la promotion des médecins généralistes communautaires (MGC) au Mali, en Guinée et au Bénin » que santé sud a soumis à l’AFD dans le cadre de la « Convention Programme ».

Ces deux sollicitations de FMG interpellent sur l’interaction entre les deux projets des deux ONG françaises qui sollicitent le même bailleur de fonds et la capacité de FMG à interagir avec tous ces acteurs avec des ressources parfois importantes à gérer.

Les deux ONG ont été informées que FMG est partie prenante de deux notes conceptuelles. FMG ne doute pas non plus de son savoir faire dans la gestion multipartenaires, multi-fonds, multi-acteurs et multi-contextes. Bientôt en 2019, FMG aura un quart de siècle, 25 de terrain vont guider nos pas.

3. Avec Memisa, Des échanges riches portant sur la formation en santé mentale avec Michel Dewez (accompagnateur de FMG dans l’implémentation de ce volet du projet FMG-Memisa) ont permis de la prochaine session de formation prévue entre mi-novembre-mi-décembre 2018. Les questions ont porté également sur la capitalisation de l’expérience d’intégration de la santé mentale par FMG durant les 18 dernières années.

 

 

Annonces Google

Valid XHTML and CSS.