Accueil / Actualités / Contribution des DPS dans la visibilité du projet FMG-MEMISA

Contribution des DPS dans la visibilité du projet FMG-MEMISA

                                                             

Dans tous les systèmes locaux de santé où FMG intervient, elle tente de tisser des bonnes relations avec les équipes cadre de district afin que ses interventions soient supervisées, monitorées et leurs résultats pris en compte dans le système national d’information sanitaire. Même si les équipes cadre de district ont la volonté d’assurer cette demande, elles rapportent  n’avoir pas de ressources suffisantes pour apporter un suivi rapproché aux interventions communautaires. Le  projet FMG-Memisa a pris en compte cette réalité et à ce titre accompagne la supervision des directeurs préfectoraux de la santé de Labé, Pita, Lelouma, Pita, Mamou, Kindia et Telimelé. L’appui facilite la supervision des activités des centres de santé publics et privés et des médecins généralistes communautaires installés en milieu rural. Il consiste également au soutien des initiatives d’amélioration de l’accessibilité aux soins pour les populations par la création d’un espace de dialogue entre centres de santé publics et privés à finalité publique et un appui à la documentation des bonnes pratiques.

Le partenariat a commencé au mois d’août 2017, par l’établissement d’une fiche d’action définissant les rôles et les responsabilités de chacun et la signature d’une convention de collaboration entre FMG et ces districts sanitaires. Pour que la supervision prenne en compte les paquets de soins proposés dans le projet, FMG a renforcé les capacités des médecins chargés de maladie (MCM) des Directions Préfectorales de la Santé (DPS) au travers d’une  formation en Santé mentale. Ainsi, les MCM réalisent à la fin de chaque trimestre, une supervision dans les centres de santé soutenus par le projet. Ces supervisions ont permis de formuler des recommandations envers le projet, d’améliorer le partenariat entre FMG et le Ministère de la santé, de renforcer le leadership de FMG dans la Santé mentale et améliorer la communication au  travers des différents canaux. Toutefois, quelques faiblesses sont identifiées. Il s’agit de l’intégration des données Santé mentale pour donner un caractère intégré du projet au système de santé, le non-respect du calendrier dans certains sites et un faible suivi de la mise en œuvre des recommandations au niveau des centres de santé supervisés.

Cette initiative qui rentre dans le cadre du partenariat public-privé doit être renforcé suivant les 3 axes du projet : la gouvernance, la demande et l’offre. Le processus doit être renforcé pour que les besoins des centres de santé et d’autres partenaires locaux soient pris en compte.

Mamadou Kally Dramé

Coordinateur du projet FMG-Memisa

 

ça pourrait vous intéresser

Respect des 4 CPN, accouchements assistés par un personnel qualifié : une nouvelle initiative de FMG en faveur des femmes enceintes et les jeunes mamans !

      « Si un jour on vous dit que vous n’êtes pas intelligents, répondez ...