Article 2 – projet MZR

Dans le projet de médicalisation des zones rurales, il est prévu la réalisation d’une vidéo sur le processus de réalisation des activités. Celle-ci servira notamment à illustrer les effets du projet mis en œuvre par FMG et Santé Sud.

L’un des objectifs de cette initiative est d’identifier, capitaliser, diffuser et valoriser les bonnes pratiques développées par FMG et le COMEC-GUI. Elle permettra de mettre en avant leurs activités et affiner leur visibilité dans le paysage associatif guinéen dans le domaine de la santé.
Ce mode de communication a été retenu comme moyen de sensibilisation et d’information pouvant faciliter la capitalisation, la diffusion des connaissances et le partage d’expériences avec le maximum d’acteurs.

C’est dans ce cadre que l’équipe projet, accompagné d’un vidéaste, a mené une mission terrain sur certains sites pour écouter les médecins généralistes communautaires, les usagers de leurs services ainsi que le coordinateur du projet. La mission conjointe s’est rendue sur les sites pour effectuer les premières prises de vues. Sur les lieux, les patients bénéficiaires (hommes et femmes) ont été sélectionnés au hasard pour participer à la documentation. Ces différentes personnes ont été briefées par l’équipe sur l’objectif de la mission.

Le vidéaste a également tenu à interviewer le coordinateur du projet sur certains aspects de la médicalisation des zones rurales et notamment sur les défis auxquels le projet fait face. Sa réponse a été la suivante :

« Notre défi majeur est la reconnaissance du métier de médecin généraliste communautaire par les acteurs du système de santé Guinéen afin que les politiques publiques intègrent et renforcent le dispositif de médicalisation des zones rurales.

Cela passe nécessairement par le renforcement du cadre d’exercice du métier à travers la mise en place d’un comité pluri-acteurs. Ce comité sera composé de représentants du Ministère de la Santé, de représentants de la faculté de médecine, de représentants du secteur privé et des universitaires, etc. Il aura pour mission la mise en place progressive d’un système de régulation des conditions d’exercice de la MGC reconnues par l’administration publique.

Il s’agira plus spécifiquement de la définition d’un référentiel métier, de l’offre de formation préalable et continue pour les MGC et de la certification des centres de santé de première ligne où exercent ces médecins. »

ça pourrait vous intéresser

Renforcement des interventions communautaires !

Sise quartier Hafia Minière 030 BP 34 tél. (00224) 664 50 49 14      Guinée. …