Formation en cascades deux cent (200) prestataires de sante primaire

Projet FMG – MEMISA-UE

« Renforcement du système de santé pour assurer la continuité des services et l’accès aux soins des populations vulnérables dans le contexte COVID-19 »

Renforcement des capacités et compétences sur la prévention et le contrôle des infections face à la menace de la 2e vague de COVID-19

Depuis Lundi 18 Janvier les prestataires de soins des formations sanitaires membres du COMEC – Gui : de Hindè, de Kourou, de Santé Plus, du CMA étaient en formation dans la Commune Rurale de Timbi – Madina

Cette formation va toucher progressivement les deux cent (200) prestataires de santé sur les soins de santé primaire en situation d’urgence pour le renforcement du système de santé avec l’appui / accompagnement du Projet FMG – MEMISA – UE et le financement de l’Union Européenne. Le projet, accorde une attention particulière aux couches les plus vulnérables de la population dans les régions de Conakry, Kindia, Mamou et Labé.

Du 18 au 21 janvier 2021, la Formation s’est déroulée dans la Salle de conférence de la Mairie de la CR de Timbi – Madina, avec l’accord du Conseil Communal.

L’Atelier de formation a été ouvert par le Maire de la Commune qui, après avoir remercié les participants et les formateurs de leur présence, a souhaité la bienvenue aux participants et les a exhortés à s’impliquer activement pour la réussite de l’atelier qui s’est déroulée durant quatre (4) jours de 8 h 00 à 17 h 30, ce qui a permis aux apprenants de bénéficier d’une connaissance parfaite de la pandémie COVID – 19, des moyens de se protéger et de protéger son entourage et surtout du comment contrôler les infections (PCI) standards afin de mieux faire face aux cas d’urgences.

Le Jeudi 21 janvier à la clôture de l’atelier de formation, « la Vice – Maire mandatée à cet effet, a largement saluée le choix de sa Commune Rurale pour abriter un tel atelier de haut niveau, elle remercie vivement les organisateurs et notamment l’Union Européenne qui soutient fermement les organisations de la société civile (OSC) pour leur bonne gouvernance et le système de santé, actuellement rendu fragile depuis la survenue de cette pandémie de la COVID – 19. Elle motive et encourage les prestataires de soins de retourner démultiplier ce qu’ils ont appris et surtout d’adopter à tout moment, les gestes de bonne pratique face à la protection contre les infections ; elle clôture la rencontre par des souhaits de bon retour aux participants dans leurs familles respectives et dans leurs différents postes de travail ».

Les douze (12) participants à l’unanimité affirment être contents des informations de haute qualité reçues et surtout de la méthode et technique d’animation participative utilisée leur porte-parole témoigne:« Nous participants à cette formation en contrôle des infections, attestons être satisfaits des enseignement reçus. Ce renforcement de nos capacités et compétences, nous a permis de connaitre à la fois comment s’y prendre avec les épidémies, et comment réorganiser les soins de santé primaire en cas d’urgence. Au nom de nous tous, nous nous engageons à faire des restitutions très pratiques à notre retour dans nos structures de santé respectives et surtout former les autres personnels de santé et les travailleurs communautaires restés sur place ».

Pour la pertinence de la formation, les formateurs / facilitateurs ont alternés la théorie directement liée à la pratique par des démonstrations des leçons apprises et cela, devant les participants qui constituent un public d’évaluation. Pour la valeur ajoutée, on te dit « port des gans ; Port des bavettes ; Ou lavage des mains », tu vas faire la pratique devant ce public d’évaluateurs, qui te corrige sans frustration au fur et à mesure jusqu’à ta maîtrise complète. Cela a permis à tous les participants de s’exercer et de pratiquer pour une maîtrise générale de tous.

Le Projet FMG – MEMISA – UE « Renforcement du système de santé pour assurer la continuité des services et l’accès aux soins des populations vulnérables dans le contexte COVID-19 en République de Guinée »est financé par la Délégation de l’Union européenne en Guinée à travers un contrat signé entre MEMISA et l’UE d’un montant global de (1,8 millions d’euros). Cela permet de soutenir le système de santé en milieu communautaire,face au coronavirus en Guinée.

Face au coronavirus en Guinée, depuis mars 2020, l’UE a mobilisé près de 35 millions d’euros pour lutter contre l’épidémie, appuyer le personnel et les structures de santé et soutenir les populations guinéennes tant à Conakry qu’en province au niveau sanitaire et socio-économique.Avec les 5 États membres de l’Union européenne présents en Guinée,la délégation de l’Union européenne s’est mobilisée en tant que #Team Europe pour apporter une réponse globale aux graves conséquences de la pandémie. Près de 45 millions d’euros ont été mobilisés au total, ce qui fait de l’Union européenne le premier bailleur de fonds en Guinée en termes de volume de financement dans la lutte contre la COVID-19 et de soutien des populations défavorisées et hautement vulnérables.

Labé, le 25 Janvier 2021 

Par Mr BAH Thierno Hady, Projet FMG – MEMISA – UE

 

ça pourrait vous intéresser

Journée médicale à la maison centrale de Conakry, FMG vole aux secours des détenus pour la promotion de l’accès à des soins de santé

La prise en charge sanitaire des personnes placées sous-main de justice se pose avec acuité ; …